26/05/2008

L'UCPW honore les victimes de la catastrophe du 11 mai 1950.

Trazegnies

L'UCPW honore les victimes de la catastrophe du 11 mai 1950

Le samedi 10 mai 2008, une délégation de l'asbl Progrès et Culture et de membres de l'UCPW a tenu à honorer la mémoire des 38 mineurs qui périrent dans la catastrophe du puits n° 6.

Pour en savoir plus sue celle-ci, cliquez sur :    http://le-petit-rapporteur-courcellois.skynetblogs.be/

Tz9
Richard Henne, ancien mineur honore ses anciens compagnons de travail.
Tz10
Tz8
Tz7
Tz6
Tz5
Yvon Sturbois, le seul rescapé de cette tragédie est décédé en décembre dernier
Tz4
Tz3
Tz2
La famille Sturbois a payé un lourd tribut à la mine: ici la photo de Georges Sturbois décédé à l'âge de 21 ans.
Tz1
Les tombes des mineurs enterrés à Trazegnies

12:09 Écrit par UCPW dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/05/2008

La rue Trieu Braibant: un vrai dépotoir

La rue Trieu Braibant: un vrai dépotoir

Vous entrez dans le zoning industriel de Courcelles. Près de la société intercarrelages, la route passe sous l'autoroute. Vous êtes dans le tronçon de la rue Trieu Braibant qui vous amène à quelques encâblures sur le territoire de Pont-à-celles. On pourrait se croire à la campagne, dans une campagne verdoyante comme dans n'importe quel lieu du Brabant wallon, de Thudinie, du Condroz ou des Ardennes,...

Eh bien non, vous êtes à la périphérie de Charleroi. Ici les inciviques, les incultes se débarrassent de tout ce qui les gêne.

On ouvre la vitre ou la porte de la voiture et on jette ses déchets. Les buveurs au volant se débarrassent de leur canette de bière, ceux qui trouvent plus aisé et moins coûteux de déposer un sac plutôt que de le faire au parc à conteneurs, ceux qui viennent parfois décharger une remorque de débris de maçonnerie,....

Sans respect. Le moi prime. Les autres, on s'en fout. Le coût des ramassages clandestins est payé par la commune. Tout comme le coût du parc à conteneurs. Tout le monde paie. Eux aussi. L'ignorent-ils? Sans doute même pas : la bêtise est si grande.

Et les pouvoirs publics? On les critique cela va de soi. C'est si facile: c'est de la faute de la commune mais les ouvriers communaux mobilisés au quotidien pour effectuer le nettoyage recommencent sans cesse à nettoyer les mêmes endroits. Les pollueurs vont plus vite qu'eux. 

Une caméra bien dissimulée ne permettrait-elle pas d'identifier ces citoyens qui donnent de nous tous une si mauvaise image?

Le Furet

Pour situer la rue Trieu Braibant, cliquez sur:

http://www.viamichelin.fr/viamichelin/fra/dyn/controller/...

Magali1

Magali2

Magali3

Magali4

Magali5
Magali6
Magali7

Magali9

Magali10

Magali12

Magali13jpg

Magali14pg

Magali15jpg

Magali16

Magali17

Magali17jpg

Magali18
Magali18jpg

Magali-8

16:28 Écrit par UCPW dans Général | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |