04/11/2006

La cité Confort, la mal nommée

La Cité Confort, la mal nommée.

 

La Cité Confort située aux confins de Courcelles est isolée du centre de la commune. Elle fut une des premières cités de l'ancienne commune de Courcelles et à l'époque de sa construction, elle offrait un confort nouveau à des familles de travailleurs et leur permettait de quitter des logements  souvent insalubres et occuper un logement neuf et décent à moindre coût. Avancée sociale certes très importante pour l'époque.

Aujourd'hui, de nombreuses décennies se sont écoulées, les maisons ont vieilli. Nombre d'entre elles ont été rachetées par les locataires, rénovées et sont actuellement bien entretenues. Quelques-unes sont encore gérées par la société d'habitations sociales "A Chacun son Logis".

A la vue des photos qui suivent , vous constaterez la différence saisissante des habitations bien ou mal entretenues. Vous constaterez alors à quel point l'environnement de cette petite cité s'est dégradé au fur et à mesure des années écoulées.

Des mauvais points sont certes à attribuer comme nous le disions plus haut à certains occupants mais l'UCPW tient à dénoncer l'énorme responsabilité collective des pouvoirs publics:

- responsabilité dans le chef des dirigeants de la société d'habitations sociales qui n'entretiennent pas suffisamment la petite place et les abords immédiats des maisons;

- responsabilité dans le chef aussi du service des travaux de la commune qui semble oublier que le lieu mériterait de temps en temps un bon coup de balai;

- responsabilité dans le chef de l'intercommunale IGRETEC qui, en aménageant le zoning situé à l'arrièredes maisons laisse une végétation luxuriante (ronces, orties,...) se développer entre la clôture des maisons et les arbres et buissons  plantés afin d'amoindrir le bruit issu du travail des entreprises;

- manque d'écoute des responsables communaux des plaintes émises et répétées par les habitatants lors de la construction des diverses entreprises (odeurs et surtout bruit lors de travaux effectués la nuit);

- responsabilité de la police locale qui ne constate pas que de nombreux véhicules non immatriculés stationnent sur les trottoirs de la rue conduisant à la cité et sur l'occupation d'une partie de la place par ces voitures ventouses. Pourtant, nous ont affirmé plusieurs riverains, certains policiers sont très souvent présents dans une habitation proche. Si cela est vrai, pourquoi cette cécité?

Avant d'en terminer, nuançons certains de nos propos car aujourd'hui, les riverains peuvent compter sur l'aide des agents constatateurs chargés de relever les infractions causées par les petites incivilités. Mais ils ne font qu'exécuter un constat et n'ont donc aucun autre pouvoir.  Leur travail sera bloqué si les autorités politiques ou policières ne donnent pas de suite aux dossiers qu'ils leur soumettent.

Pour en terminer, il nous faut constater que le pouvoir politique informe insuffisamment les habitants sur leurs droits et devoirs puisqu'ils ne font pas enlever les véhicules non immatriculés et n'avertissent pas les habitants qui effectuent des travaux dans leur habitation que tout dépôt de matériaux sur le domaine public doit être autorisé par le collège communal et ce, pour une durée limitée.

 

citeconfort3

 

citeconfort1

 

citeconfort2

 

citeconfort6

 

citeconfort4

 

citeconfort5

 

 

22:01 Écrit par UCPW dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |